Un anniversaire impérial - SaintFrancois

Aller au contenu


UN ANNIVERSAIRE IMPÉRIAL


Chapitre 1

J'avais éteint les bougies puis Nicolas commença à parler en se levant de sa chaise :" Maintenant, il faudrait ouvrir les cadeaux.
- Oui, mais attends que je finisse mon gâteau
- Tu ouvres le mien d'abord, dit Thomas en passant devant Nico.
- Non le mien.
- Puis mince, il va ouvrir le mien en 1er. "
Et ils continuèrent jusqu'au moment où je leur dis d'arrêter :
- Désolé, dirent-ils.
- Oui bon, ouvrons celui de Thomas. Le nouveau jeu de foot " CYCLE 3 LA PASSION " merci beaucoup Toto.
- De rien mais où se trouvent les toilettes ?
- Tout droit puis à, droite. Maintenant celui de Nico hum…Qui que quoi donc où ! Le nouveau jeu de cartes " DESTINY IS YOURS " je t'en remercie.

Chapitre 2

- Les enfants allez jouer à la PS2 et Adam n'oublie pas d'ouvrir nos cadeaux, nous rappela ma mère.
- Où est ton petit frère, demanda Toto ?
- Chez Alexis ! Maman …un jeu vidéo et Alex la XBOX 360 !!!!
- On va jouer à la PS2.
- O.K. Bon Thomas tu t'occupes de la télé, toi tu mets le jeu et moi je m'occupe du reste.
- Tout est prêt ! s'exclama Thomas.
- Tout, répondit Nicolas.
- Alors go, finit Toto "
La partie se déroula très bien, même si Nicolas nous disait que nous faisions n'importe quoi, jusqu'au moment où nous fûmes dématérialisés et matérialisés dans le jeu !!!!

Chapitre 3

Trois mois après, nous commençâmes à nous préparer à la grande bataille.
L'armée Napoléonienne étant prête je rejoignis Nicolas et Thomas :
" Dur ici, n'est-ce pas ?
- Ouais tu as raison, mais il ne faut pas se laisser décourager, me répondit Nicolas.
- Bien sûr mais qu'est-ce que tu as Thomas ???
- Je pense, à la guerre car si on meurt comment sera le futur…..
- T'inquiète pas, reprit Nicolas, premièrement on ne mourra pas et secondo, si on meurt ça sera fini et on rentrera à la maison.
- Oui, c'est vrai !
- C'est bizarre j'ai toujours raison !!! "

Chapitre 4

A la veille de la guerre, nous étions au Nord pour aider Napoléon.
Nous avions établi avec lui un plan pour envoyer une 2ème troupe de soldats pour aider Grouchy à retenir les Prussiens. La panique était à son comble, il y a même eu un accident, on a tiré et BOUM un blessé.
Nous étions assis à une table quand Thomas a commencé à dire :
" C'est la folie ici !
- C'est vrai, mais on s'amuse bien, ironisais-je.
- Là, il marque un point, compléta Nicolas.
- Maréchaux et généraux à vos postes, interrompit Napoléon.
- C'est à nous !!! reprit Thomas. "

Chapitre 5

Le lendemain la bataille éclata. Nous eûmes chacun le droit de tirer un obus. Nicolas avait une mitraillette, Thomas un fusil et moi un fusil à pompe. A la fin de la guerre je reçus une balle dans le bras, mais nous avions gagné et c'est ce qui comptait. Après nous fûmes dématérialisés et rematérialisés de nouveau, mais cette fois chez moi…..
A la maison nous discutâmes du jeu :
" C'était super, dis-je.
- Oui mais j'aurais bien voulu emporter une arme, répliqua Thomas.
- C'est bon, maintenant il faut s'amuser, interrompit Nicolas. "


Et nous continuâmes l'anniversaire en jouant aux cartes, à la gamecube et à plein d'autres jeux…


Retourner au contenu